Examens de grades Dan – 2ème partie

Comment dire… ah, oui… être dans ses petits souliers (ou dans ses petits zorie’s… c’est selon). La pression montre depuis plusieurs jours. Mercredi, notre senseï pose la question à tous les candidats pour savoir si chacun est prêt pour l’épreuve finale… J’attends qu’il se tourne vers moi et me le demande… ma réponse est faite : je suis rentré en moi-même. Depuis plusieurs jours, mon esprit est tourné vers ce passage de grade. Je me lève Ju-Jutsu, je déjeune Ju-Jutsu…. Je suis entré en moi-même et j’attends que l’épreuve arrive.

On débarque à Paliseul. L’ambiance était détendue dans la voiture mais on sentait bien la petite tension d’avant-examen. Derniers partages, derniers conseils. Juste le temps d’enfiler le keikogi et zou, les épreuves commencent. 3ème Kata pour moi, c’est le passage obligé avant la suite. Mon uke est super concentré. Nos yeux ne vont se quitter que lorsque je l’en contraint lors du kata. Arrivent les armes… c’est toujours un point délicat parce qu’il ne s’agit pas de couteaux en bois mais bien de poignard qui pique et tranche.

Le kata est fini, je deviens uke de ma fille, puis à nouveau tori, puis à nouveau uke… pas le temps de souffler. A un moment, je me trouve simultanément face à une 3ème Dan, une 5ème Dan et à mon Senseï, une 6ème Dan. Pas évident de ne pas se laisser déborder. Ce sont des amis mais ils jouent le jeu et me poussent tout doucement vers mes retranchements. En on enchaîne avec le travail aux armes contre (ou mieux avec) deux partenaires. Au final, mon Senseï finit pas me toucher au poignard… et oui, il faudra encore bosser des dizaines d’années pour jouer les Iron Men…

Au final, ça y est… réussi. Je ne réalise pas encore… peut-être parce que je viens de voir le chemin se rallonger et qu’au final… ceci n’était qu’une minuscule étape.

Soremade !

 

Félicitations aux promus : Ghislaine, Nadine, Dominique, Carine,Eva et … mille merci à notre uke Johan-San… increvable.